Adrien-slider8.jpg
Association pour le Rayonnement des Cultures Himalayennes
Adrien-slider1.jpg
himalaya
Tibet
inde
Adrien-slider.jpg
Conférences
Expositions
Adrien-slider7.jpg

Débats

films

Adrien-slider4.jpg
HISTOIRES
coutumes
Adrien-slider3.jpg
cultures
traditions
Adrien-slider9.webp
ethnologie
mythologie
Adrien-slider6.jpg
société
Adrien-slider5.jpg

Photographies extraites de "De long en large Ladakh" par Jean Mansion - édition Findakly. Copyright Lise Mansion

Francçoi Pannier© Photo Adrien Viel

FRANÇOIS PANNIER, galeriste inventeurs du marché de l’art de l’Himalaya

par Stéphanie Pioda

Depuis presque quarante ans, François Pannier participe à la construction du marché de l’art de l’Himalaya qui n’existait pas dans les années 1970. Il vient de faire deux donations au musée de Cannes et aux Confluences à Lyon.

Comment est née votre passion pour l’art de l’Asie ?

Il faut remonter d’au moins soixante-cinq ans, et j’en ai 77 ! Le contexte familial a énormément joué, entre la bibliothèque d’un oncle conservé chez ma grand-mère en Touraine, où je passais tous les étés avec les romans d’Arnould Galopin décrivant des aventures dans des temples indiens dont les sculptures avaient des rubis énormes à la place des yeux, le musée de l’Homme et le musée Guimet, où je creusais des ornières dans les couloirs tant j’y venais facilement, mes parents habitant à côté de la place du Trocadéro, et les grands ouvrages de voyage de mon père avec des photos de Nouvelle-Calédonie. De plus, le grand-père d’un de mes amis était à Pékin lors de la révolte des Boxers, et avait rencontré Pierre Loti. Je baignais bel et bien dans un contexte propice à cette fascination pour l’Asie. J’ai acheté mes premières chinoiseries vers 14-15 ans.

Lire la suite de l'article - La Gazette de Drouot.

Affiche BurnexExposition BURNEX

Pour fêter la fin du confinement, nous avons décidé de lancer l'opération "Place aux Jeunes !"

La première exposition sera consacrée à

BURNEX

qui présentera ses travaux centrés sur les masques. Alors que l'artiste n'a aucune référence avec les créations himalayennes on retrouve dans son œuvre le même esprit et la même sensibilité. Dessins et céramiques sur le même sujet les accompagneront.

Âgé de 17 ans, il travaille depuis l'âge de 14 ans sur ce thème.

Bhoutan aujourdhuiSoirée ARCH/SEEA

Nous avons le plaisir de vous informer que notre prochaine soirée aura lieu le Jeudi 10 juin 2021 à 18 heures (06:00 PM Paris). C‍omme les précédentes elle est organisée en collaboration avec la SEEA - Société des Etudes Euro-Asiatiques.

Elle sera consacrée à Christiane Drieux

qui nous parlera du :

Nord du Groenland
Homme/animal/environnement,
rapports et croyances des Inughuit

Vous aurez la possibilité d'y participer en vous connectant sur Zoom : ici

ID de réunion : 966 2027 5921 - Code secret : 3Bf0E2

Bhoutan aujourdhuiSoirée ARCH/SEEA

Nous avons le plaisir de vous informer que notre prochaine soirée aura lieu le Jeudi 20 mai 2021 à 18 heures (06:00 PM Paris). C‍omme les précédentes elle est organisée en collaboration avec la SEEA - Société des Etudes Euro-Asiatiques.

Elle sera consacrée à Françoise Pommaret

qui nous présentera :

Le Bhoutan aujourd’hui.
De la théocratie à la monarchie constitutionnelle démocratique.

Cette soirée permettra, en complément de la soirée du 4 mars consultable sur notre site, d'aborder son histoire que nous avions évoquée très brièvement

Pour participer à la réunion Zoom : ici

ID de réunion : 993 2469 8043 - Code secret : 670672

CHAMANESSOIRÉE ARCH/SEEA

Nous avons le plaisir de vous informer que notre prochaine soirée aura lieu le Jeudi 15 avril à 18 heures.

C‍omme les précédentes elle est organisée en collaboration avec la SEEA - Société des Etudes Euro-Asiatiques.

Elle sera consacrée à Sébastien Baud

qui nous présentera et commentera son livre CHAMANES écrit en collaboration avec Corinne Sombrun.

Pour participer à la réunion Zoom : ici

ID de réunion : 937 6355 8509 - Code secret : 233057

Coma Santasusana GRITH 31 marsCycle de conférences du GRITH

"Éleveuses en ville : un regard intime sur la sédentarisation en Amdo".

Par Maria Coma-Santasusana (U. Barcelone/INALCO-IFRAE, Paris)

Le mercredi 31 mars 2021 à 9h (heure de Montréal) = 15h à Paris

En ligne sur zoom : https://ulaval.zoom.us/j/89501957806?pwd=RmVtcVBGaUREZUxtL3ZaaDVqV3pKZz09

ID de réunion : 895 0195 7806

Code secret : 776245

La conférencière

Maria Coma-Santasusana est doctorante à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO/IFRAE) de Paris et à l’Université de Barcelone. Ses recherches en Amdo (nord-est du Tibet) portent sur les relations entre les pasteurs nomades, leurs animaux et l’environnement.

 

Résumé de la conférence

Les régions pastorales du plateau tibétain font l’objet d’un projet de modernisation de la part de l’État chinois qui, depuis quelques années, prend la forme de programmes de sédentarisation de ses populations de pasteurs nomades dans des centres urbains et péri-urbains. Ce processus d’urbanisation, s’appuyant principalement sur la sédentarisation mais relayé aussi par des nouvelles politiques éducatives et de protection de l’environnement, bouleverse la relation que les pasteurs nomades entretiennent avec les êtres vivants de leur environnement.

Fondée sur une enquête de terrain menée entre 2016 et 2018 dans un district pastoral de la province du Qinghai, cette présentation est une chronique du quotidien de deux éleveuses dans leurs trajectoires des pâturages au chef-lieu du district, offrant un regard intime sur la sédentarisation. Une attention particulière sera portée sur les rapports que ces deux femmes entretiennent avec d’autres êtres vivants – animaux domestiques et sauvages, plantes, champignon-chenilles – , ainsi que sur la façon dont ces liens se défont ou se renforcent au cours du passage des protagonistes d’un mode de vie pastoral à un mode de vie urbain.

la consulattionSpécialistes, maîtres et experts en Asie

Vers une anthropologie des modes de consultation

Ce séminaire s’intéressera à la consultation en tant que mode d’action qui réunit les deux termes d’une relation : d’un côté, la personne qui détient des compétences spécialisées, reconnues comme légitimes et utiles, et qui dispense des services, le plus souvent rémunérés, au nom de ces compétences ; de l’autre, la personne qui bénéficie d’une prestation dans le cadre d’une interaction, plus ou moins, directe avec le spécialiste. Cette relation dyadique n’exclut nullement l’intervention d’autres acteurs qui peuvent à leur tour être consultés afin de contribuer au processus décisionnel. Il s’agira donc d’examiner l’ensemble des relations engagées en amont, pendant, et en aval de la consultation.

Les mardis, de 15h à 17h du 2 mars au 8 juin 2021.

Programme du séminaire ici

Plus d'info sur sur  https://enseignements.ehess.fr/2020-2021/ue/595

BordesPublication du grand poète népalais Lakṣmīprasād Devkoṭā

Nous vous informons de la publication, partiellement bilingue, d’une riche anthologie de l’œuvre - majeure - du grand poète népalais Lakṣmīprasād Devkoṭā (1909-1959). Les traductions et l’appareil critique ont été effectués par Rémi Bordes, co-directeur du département Asie du Sud Himalaya, responsable de la section de népali et maître de conférences en langue et littératures du Népal à l’INALCO.

Pendant que l'Inde avait son Tagore, le Népal voisin avait son Devkoṭā Du fait peut-être de la fermeture du pays et du manque de traducteurs, la nouvelle ne s'est jamais véritablement ébruitée, mais il est temps assurément que cet écrivain d'envergure sorte de ses frontières et rencontre un public plus large. Auteur d'une œuvre foisonnante et diverse, Lakṣmīprasād Devkoṭā (1909-1959) est dans son pays le classique immédiat de la modernité, une figure tutélaire. Tout en restant fortement enracinée dans la culture indo-himalayenne, sa poésie, d'une sensibilité vibrante, d'une rare densité d’expression, souvent teintée de résonances spirituelles, est mêlée d'une pensée humaniste d’aspiration universelle. Voici enfin traduits en français des morceaux significatifs de l'œuvre de Devkoṭā qui restituent à la fois la pluralité et la cohérence de son parcours, par un des rares spécialistes francophones de la langue népali.